Navigation

 


Accueil | Plan du site | Contact | Castellano | Italiano

 

 

Voyager en Espagne - L'Andalousie : Alcazaba

 

 


Alcazaba

Des arènes, longez le Paseo del Parque à travers les jardins de palmiers, de bougainvillées et d'arbustes exotiques, en passant devant le bâtiment néo-baroque de couleur crème et marron de l'Ayuntamiento, construit en 1919. La Plaza de Aduana, la place des anciennes douanes, s'ouvre sur l'AIcazaba, forteresse massive commencée par les Maures au vin' siècle et achevée au xr siècle (ouvert tous les jours de 9 h 30 à 20 h, sauf le mardi, tél. 95 221 60 05). Un théâtre romain, mis au jour au début des années 1950, est le seul vestige visible de l'époque romaine.
Dans l'enceinte du château, un chemin pavé traverse des jardins luxuriants et conduit à un palais du xr siècle abritant aujourd'hui le petit Musée archéologique de la ville. On y trouve des fragments de poteries de l'époque romaine, ainsi que des mosaïques et des objets trouvés sur le site.

Cathédrale

À l'extrémité du Paseo del Parque, la Calle de Molina Lario remonte vers la cathédrale de Mâlaga, construite sur le site d'une ancienne mosquée inachevée. En 1782, les fonds vinrent à manquer et la cathédrale, classée monument national, n'a qu'une tour, d'où son surnom, La Manquita (la « dame manchote »). À l'intérieur, l'autel est en marbre italien, relevé de colonnes en agate, la stalle de l'autel du XVir siècle a été sculptée par Pedro de Mena, l'un des plus grands artistes andalous de l'époque.

Les gâteaux réputés de l'Andalousie sont confectionnés par des nonnes, qui participent ainsi au financement de leurs couvents. Cette tradition vient des bodegas de la région de Jerez, qui utilisaient les blancs d'eeufs pour clarifier leur vin et donnaient les jaunes aux nonnes. Les pâtisseries, influencées par l'art culinaire des Maures, sont riches et très sucrées, confectionnées à base de miel et d'amandes. Trois de ces établissements se trouvent à Mâlaga : l'abbaye de Santa Ana, spécialisée dans le duke de membrillo - gelée de coings ; le Convento de las Clarisas, qui commercialise de la gelée de coings, des boules à la noix de coco et des chaussons au citron ; et le monastère de l'Asunciôn, célèbre pour ses rorras rie polverôn, petits gâteaux aux amandes et biscuits à la noix de coco. Dans la Calle Larios, la grande rue commerçante, la Casa Mira est la plus célèbre pâtisserie. On y trouve le gâteau aux raisins de Mâlaga, les beignets frits et les yemas, gâteaux à base de jaunes d'oeufs et de sucre.

L'aigle royal : L'aigle royal a toujours été un symbole de courage et de puissance en raison de sa taille, de ses capacités en vol et de l'inaccessibilité de ses lieux de nidification. La femelle, plus grande que le mâle, peut atteindre 1 m de longueur et plus de 2 m d'envergure. Dans la mythologie romaine, l'aigle est associé à Jupiter, roi des dieux. Emblème de nombreuses légions romaines, il devint plus tard le symbole de l'Allemagne et de l'Empire austro-hongrois. L'aigle fait son nid en bordure des falaises et se nourrit de mammifères (de la souris au petit daim). Pendant la saison de (a reproduction, il tue également d'autres oiseaux pour nourrir ses petits.

Garganta del Chorro

Au nord-ouest de Mâlaga, à une heure de route environ sur la N 337, la route monte doucement vers le village d'Alora, au pied d'un imposant château mauresque. De là, les champs ondoyants cèdent la place à d'immenses surplombs rocheux. La route monte en lacets et longe le lit d'une rivière à travers les forêts de pins. En quelques millions d'années, la rivière a sculpté une gorge abrupte, la Garganta del Chorro (El Chorro), dans la montagne calcaire. De la route, la vue est époustouflante. Une passerelle en bois instable s'accroche au rocher à mi-hauteur, jusqu'à un pont extrêmement fragile qui enjambe l'étroite gorge. Ce chemin fut baptisé El Camino del Rey en hommage au roi Alphonse XIII, qui l'emprunta lors de l'inauguration du barrage hydroélectrique de Guadalhorce en 1921. Aujourd'hui, cette passerelle est extrêmement dangereuse, car la rampe a disparu en de nombreux endroits. La traversée de la gorge est déconseillée à toute personne sujette au vertige. Derrière El Chorro s'étend l'un des paysages les plus étonnants de la région, ponctué de magnifiques lacs bleus bordés de plages de sable et de pinèdes. Le Parque de Ardales, une zone déclarée protégée par l'ICONA, l'agence espagnole pour l'environnement, est l'endroit idéal pour pique-niquer. Les lacs sont en réalité des réservoirs créés par une série de barrages tels que celui situé en aval d'El Chorro. Les terrains de camping et les miradors (vue panoramique) sont clairement indiqués, de même que certains excellents restaurants, notamment El Mirador, d'où l'on a une jolie vue.
 

 

 

 

 


Mentions légales

 

Voyage-Pro.com

 

© SEAMISAI

Nº SIRET : 49402058900011

Code APE : 526B