Navigation

 


Accueil | Plan du site | Contact | Castellano | Italiano

 

 

Voyager en Espagne

 

 

La Costa del Sol se présente

Montagnes et rivières

La Costa del Sol est une étroite bande littorale fertile. D'un côté, elle est flanquée de montagnes escarpées. De l'autre, elle plonge doucement dans la Méditerranée. Les montagnes sont décolorées par le soleil et couvertes de broussailles à la fin de l'été. La côte, soigneusement entretenue, est une explosion de couleurs. Le vert émeraude des nombreux golfs est agrémenté de fleurs tropicales écarlates, violettes et orange. Les jardins plantés de bananiers, d'orangers et de jasmin parfument l'atmosphère.
Juste derrière le massif montagneux côtier s'étend la large vallée du Guadalquivir. Le fleuve prend sa source dans les montagnes de Cazorla, près de Jaén, puis traverse les villes de Cordoue et de Séville (402 km) avant de se jeter dans la mer. Il compte plusieurs petits affluents qui ont façonné d'étonnantes sculptures dans le calcaire. L'un des exemples les plus frappants est la gorge d'El Chorro, un canyon accidenté à 50 km au nord de Mâlaga, non loin d'El Torcal, une région montagneuse où l'on rencontre d'étranges formations calcaires.
Derrière Marbella, le haut massif montagneux de la Sierra Bermeja, aux marches de la fantastique Serranîa de Ronda, s'élève brusquement au-dessus de la plaine littorale. C'est l'un des endroits les plus magnifiques de la région, avec ses ravins, ses forêts de pins, ses torrents bouillonnants et ses minuscules villages blancs coiffant les sommets. Ici, les paysages calcaires dominent. Plusieurs grottes de stalactites et de stalagmites sont ouvertes au public.
Tejeda est située sur les contreforts de la Sierra Nevada, la plus haute chaîne de montagnes espagnole, avec ses 3 300 m d'altitude et ses neiges quasiment éternelles. Mais cette région offre d'énormes contrastes géographiques. Plus à l'est, là où la Sierra Nevada cède la place aux paysages de montagnes désertiques de la province d'Almerfa, on entre dans un autre monde, qui servit de décor à de nombreux films.


LA MAGIE DE L'ANDALOUSIE


Jadis, en Andalousie, on attribuait à des phénomènes inexpliqués des pouvoirs magiques. Les étranges rochers d'El Torcal, le ravin d'El Chorro et les dolmens préhistoriques d'Antequera étaient, disait-on, l'œuvre de géants ; les étranges animaux peints sur les parois des grottes de La Pileta, près de Ronda, étaient sacrés. Les animaux avaient eux aussi leur symbolique - le taureau incarnait la force créative, et le cheval, la vie après la mort ; le sanglier était le mal, le destructeur des champs et des vignobles. Quant aux olives, elles symbolisaient la paix, la fertilité et la purification.

 

 

 

 


Mentions légales

 

Voyage-Pro.com

 

© SEAMISAI

Nº SIRET : 49402058900011

Code APE : 526B