Navigation

 


Accueil | Plan du site | Contact | Castellano | Italiano

 

 

Voyager en Espagne - RONDA, LES VILLAGES BLANCS ET JEREZ

 

 

 

Palacio de Mondragôn

Situé sur la Plaza de Campillo, dans le quartier mauresque, ce palais fut bâti en 1314 par Abomelic, roi de Ronda. Il accueillit ensuite les gouverneurs maures qui lui succédèrent. Après la Reconquête, Ferdinand et Isabelle, les Rois catholiques, le transformèrent pour leur propre usage. Autour des vastes patios à voûtes en fer à cheval, une grande partie des ouvrages d'origine en stuc et des mosaïques sont conservés. Ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 19 h, samedi, dimanche et jours fériés de 10 h à 15 h, tél. 95 287 84 50.
Meilleures périodes de l'année
À Jerez, il fait plus chaud que sur la côte en été, et plus froid en hiver. En juillet et en août, les températures atteignent 38°C. Ronda et les villages blancs affichent toujours quelques degrés de moins que la côte. En hiver, il pleut un peu et il neige occasionnellement. Les jours de soleil, l'atmosphère des montagnes est merveilleusement limpide. En mai, pour la fête du cheval de Jerez, tout est complet. En septembre, la fête des vendanges de Jerez et le grand festival de corrida goyesca de Ronda sont les événements majeurs.


Bandits et vagabonds

Au 19eme siècle, Ronda était une étape importante du circuit des voyageurs qui visitaient l'Europe, mais les bandaleros les guettaient pour les dépouiller de leurs bijoux, voire les tuer. Ces bandaleros connaissaient si bien le terrain que leurs chevaux étaient toujours tournés dans la direction dans laquelle ils allaient prendre la fuite. Certains de ces bandits sont légendaires. C'est le cas des Niiïos de Écija, qui terrorisèrent les collines autour de Séville de 1814 à 1818. Ronda, tout comme les villes voisines d'El Bosque et de Médina Sidonia, fut l'un des bastions de ces bandits.

La route principale venant de la côte pénètre dans la ville par deux portes : la Puerta de Almocabar, d'inspiration mauresque, qui marquait l'entrée principale du château au 12eme siècle ; et la Porte Renaissance, construite au 16eme siècle par
Charles Quint. La Ciudad a conservé sa structure mauresque, avec son labyrinthe de ruelles étroites bordées de maisons blanchies à la chaux entrecoupées de quelques grandes demeures Renaissance. À l'origine, au 12eme siècle, l'église Santa Maria la Mayor, sur la Plaza Duquesa de Parcent, était la mosquée de la ville. Plus tard, elle fut transformée en église catholique, et le minaret fut remplacé par un clocher. À l'intérieur, on trouve encore des traces d'inscriptions arabes. À côté, le minaret de San Sébastian témoigne de l'existence d'une autre mosquée du 16eme siècle.


 

 

 

 

 


Mentions légales

 

Voyage-Pro.com

 

© SEAMISAI

Nº SIRET : 49402058900011

Code APE : 526B