Navigation

 


Accueil | Plan du site | Contact | Castellano | Italiano

 

 

Voyager en Espagne - L'est de la Costa del Sol

 

 

 

Almerîa

La ville la plus orientale de la Costa del Sol est encerclée par les montagnes - la verte Sierra Nevada à l'ouest et la désertique Sierra Alhamilla au nord-est. La ville elle-même est animée et moderne, hormis quelques vieux quartiers agréables et un magnifique Alcazaba du Xe siècle. À l'époque, Almerîa était un port important qui approvisionnait le bastion mauresque de Grenade. Baptisée al-Mariyat, le « miroir de la mer », la ville prospéra jusqu'à ce que, en 1488, les chrétiens expulsent les Maures et se partagent leurs terres et leurs possessions. Almerîa entama alors son déclin, secouée en outre par une série de violents tremblements de terre. Elle ne commença à se redresser qu'au siècle dernier, lorsque l'arrivée du chemin de fer permit l'exploitation commerciale des riches réserves minières de la province.

L'Alcazaba

Les fortifications de l'ancienne citadelle ont été remarquablement bien préservées. Le donjon et les tours de La Justicia et de Los Espejos sont intactes. Une deuxième enceinte renferme les ruines d'une mosquée qui fut transformée en église. En haut de la colline, l'enceinte intérieure fut renforcée par trois tours sur ordre des Rois catholiques. Visitez-les au coucher du soleil - la vue de la tour de la poudre sur la ville et le quartier gitan est spectaculaire.

Cathédrale

La cathédrale d'Almeria a l'aspect inhabituel d'une forteresse. Elle fut délibérément consolidée pour pouvoir résister aux assauts permanents des pirates barbaresques contre la ville, aux alentours de 1524, date de sa construction. La façade Renaissance et gothique se compose de quatre tours faites d'immenses blocs de pierre, où reposaient autrefois des canons. À l'intérieur sont exposées des peintures et des sculptures d'artistes du 16 siècle au 18 siècle.

Mini-Hollywood

Les montagnes arides qui se dressent derrière Almerfa ont servi de décor à de nombreux films américains. La Sierra Nevada ressemble en effet étrangement aux déserts d'Arizona et du Middle-West. Elle fut « découverte » en 1962 par le réalisateur Sir David Lean, qui y tourna Lawrence d Arabie. Deux ans plus tard, le metteur en scène italien Sergio Leone y réalisa Pour une poignée de dollars. Très vite, l'opportunité de tourner des westerns à Almerîa s'imposa parmi les réalisateurs. Le climat favorable et une main-d'œuvre rurale bon marché en faisaient un lieu de tournage idéal. Mais au milieu des années 1970, le western commença de susciter moins d'intérêt... Aujourd'hui, on peut visiter les lieux de tournage, monter à cheval, commander « deux doigts de whisky » au saloon et assister à une fusillade.


 

 

 

 

 


Mentions légales

 

Voyage-Pro.com

 

© SEAMISAI

Nº SIRET : 49402058900011

Code APE : 526B